Chiots disponibles
un amour de chien ces bouledogues
Nouveautés: l'élevage
t'as vu ou nous sommes ?????
REMERCIEMENT PARTICULIER
L'ARRIVÉE D'UN CHIOT quelques règles
L'alimentation
Leur santé
La reproduction
Les origines du bouledogue français
=> Plus de détail
ABANDON & EXPERIENCE ANIMAL
vos commentaires
Livre d'or
Contact
mes referencements
SUDOKU & FORUM
GALERIE
 

Plus de détail




Le Standard
FCI – Standard N° 101/06/04/98/ F.  

Origine : France.

 Date de la publication du standard d’origine en vigueur : 28 Avril 1995.

 Classification FCI : Groupe 9, chiens d’agrément et de compagnie.

Section 11, molossoïdes de petit format.

Sans épreuve de travail. 

LA TETE

Crâne :

 Large, presque plat, front très bombé, arcades sourcilières proéminentes, séparées par un sillon particulièrement développé entre les yeux.

Joues :

Muscles bien développés, mais non en saillie.

Oreilles :

De grandeur moyenne, larges à la base et arrondies au sommet.

Placées haut sur la tête, mais pas trop près l’une de l’autre, portées droites.

Pavillon ouvert vers l’avant.

Truffe :

Large, très courte, retroussée, narines bien ouvertes et symétriques, dirigées obliquement vers l’arrière.

Yeux :

Placés bas, assez loin de la truffe et des oreilles, de couleur foncée, assez grands, bien ronds, légèrement en saillie.

Expression éveillée.

Lèvres :

Epaisses, un peu lâches et noires.

Chanfrein :

Très court, large, présentant des plis concentriquement symétriques descendant sur les lèvres supérieures

Mâchoires :

Larges, carrées, puissantes.

La mâchoire inférieure décrit une courbe large, aboutissant en avant de la mâchoire supérieure.

 Aspect général :  

Molosse de petite taille, puissant, trapu, ramassé dans toutes ses proportions, poils ras, à face courte et « écrasé », aux oreilles droites, possédant une queue naturellement courte.

Il est actif, intelligent, très musclé, d’une structure compacte et d’une ossature solide. 

Tête :  

La tête doit être très forte, large, carrée, la peau la recouvrant formant des plis et des rides presque systématiques.

La tête du Bouledogue est caractérisé par un retrait du massif maxillo-nasal, le crâne ayant pris en largeur ce qu’il a perdu en longueur.

 Cou :  

Encolure courte, légèrement incurvée, sans fanon.

 Corps :  

La ligne du dessus se révèle progressivement au niveau du rein pour descendre rapidement vers la queue ;

Dos large et musclé, rein court et large, croupe oblique, poitrine cylindrique et bien descendue, côtes « en tonneau », très arrondies, poitrail largement ouvert, flancs relevés sans être levrettés.

 Queue :  

Courte, attachée bas sur la croupe, collée sur les fesses, épaisse à la base, nouée ou cassée naturellement et effilée à l’extrémité.

 Membres antérieurs :  

Aplombs réguliers vus de profil et de devant, épaules courtes, épaisses, offrant une musculature ferme et apparente, bas court, coude strictement collé au corps, avant bras courts, bien séparés, rectilignes et musclés, carpe et métacarpe solides et courts.

 Membres postérieurs : 

Forts et musclés, un peu plus longs que les membres antérieurs, élevant ainsi l’arrière-main.

Les aplombs sont réguliers vus de profil et de derrière, cuisse musclée, ferme, sans être trop arrondie, jarret assez descendu, ni trop angulé ni trop droit, métatarse solide et court.

 Pieds :

 Pieds antérieurs ronds, de petites dimension, « pieds de chat », bien posés sur le sol, tournés légèrement en dehors, coussinets durs, épais et noirs, pieds postérieurs bien compacts.

  Allures :

 Dégagées, les membres se déplaçant particulièrement au plan médian du corps.

information issu des sites disposnible sur le net dédié au bouledogues français


Aujourd'hui sont déjà venu 83557 visiteurs (216278 hits) Ici!
 
Calcul ton pagerank avec pagerank gratuit
 
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=