Chiots disponibles
un amour de chien ces bouledogues
Nouveautés: l'élevage
t'as vu ou nous sommes ?????
REMERCIEMENT PARTICULIER
L'ARRIVÉE D'UN CHIOT quelques règles
L'alimentation
Leur santé
La reproduction
=> La reproduction 2
Les origines du bouledogue français
ABANDON & EXPERIENCE ANIMAL
vos commentaires
Livre d'or
Contact
mes referencements
SUDOKU & FORUM
GALERIE
 

La reproduction

                 La portée ? Oui, mais réfléchie !




                        

 Qui n'a pas rêvé d'avoir un chiot issu de son animal favori ? Je pense que chacun y pense à un moment ou à un autre, c'est une attitude tout à fait normale.
La première chose, et non pas la moindre, ne pas croiser deux races différentes ! Surtout dans le contexte politique actuel. Il faut savoir que croiser un chien de catégorie 2 avec un autre chien reviendrait à mettre les futurs chiots en catégorie 1 (donc interdits, il n'y a que le Rottweiler qui échappe à cette règle). De même pour les autres races, cela pourrait engendrer des anomalies génétiques.

Le deuxième point important est l'âge de la chienne. Une première portée doit se faire après 2 ans et avant 5 ans, une deuxième portée pour la même chienne devra attendre 18 mois. Avant 2 ans, la chienne n'est pas assez mûre ; après 5 ans, la chienne n'a plus l'élasticité nécessaire au niveau du bassin pour mettre bas par les voies naturelles. Dans les deux cas, les risques sont énormes aussi bien pour la chienne que pour les petits, et je ne pense pas que cela en vaille le coup.

1. Avant de prévoir une saillie, a-t-on fait le dépistage des maladies génétiques, une radiographie de dépistage de la dysplasie des hanches ou du coude (maladies très invalidantes) ?

A) Il faut savoir qu'il existe plus de 370 maladies génétiques (entraînant des malformations congénitales, maladies hématologiques et métaboliques, altérations immunitaires, anomalies comportementales, maladies dégénératives, cancers...).

- La Cystinurie : 20 % des Terre - Neuve en serait porteur sain (ils peuvent transmettre la maladie sans pour autant être malades) ; le Landseer
- La Néphropathie familiale : 20 % des Cockers Anglais en serait porteur ;
- La Cécité Nocturne : Briard
- L'atrophie de la Rétine : 1 à 5 % des Corgi, Setter Anglais, Mastiff, Border Collie , Caniche  ….
- Surdité : Dalmatiens
- Problèmes cardiaques : Cavalier King, Boxer, …
- Adénite sébacée, VKH : Akita Inu
- Histiocytose maligne : Bouvier Bernois (beaucoup de lignées sont atteintes en raison d'un grand nombre de sujets consanguins) ;
- Anomalie du développement de l'utérus : Westie
- Lymphomes : Pointer
- Problèmes sanguins : Doberman
- Malformations du squelette, en particulier au niveau des hanches :Labrador
- Problèmes oculaires : Setter Irlandais, Springer Spaniel
- Ataxie néonatale : Coton de Tulear.

Tout ceci n'est bien entendu qu'une liste non exhaustive. Il existe des tests génétiques, certes un peu chers puisque tournant entre 30 et 75 euros, mais nécessaires pour la survie et le bien-être des futurs chiots.


B) La radiographie des hanches et des coudes à la recherche de signes de dysplasie est très importante. Elle est faite en particulier avant toute idée de reproduction. Elle est nécessaire pour faire confirmer un chien inscrit au LOF
, recommandée mais non obligatoire dans d'autres pays.

C) Le mâle choisi a-t-il été également dépisté ?

Il faut prendre en compte les caractéristiques des deux chiens, si la chienne est petite, préférer un chien un peu plus grand, si la chienne a une forte ossature, préférer un chien plus léger, etc. Ceci afin de donner des chiots qui seront au maximum dans le « standard » de la race.

D) Les frais vétérinaires.

Et oui, ce n'est pas gratuit de faire reproduire, les éleveurs en savent quelque chose. Il faudra prévoir tous les tests et radiographies nécessaires, les soins apportés à la femelle gestante, les échographies ou radiographies des futurs bébés, la mise-bas, la vérmifugation de la chienne et des chiots, le puçage des chiots (il est interdit de vendre ou de donner un animal non identifié !), la primo-vaccination. Seule une estimation de ce coût pourra vous indiquer le prix de vente des chiots.

2. Tout ceci étant réglé, la chienne a mis bas (radiographie de contrôle en fin de naissance pour bien vérifier qu'il ne reste pas de chiot coincé et éviter toute infection ultérieure), maintenant il faut s'occuper des chiots, car pendant deux mois, ils vont être sous votre responsabilité.

Il va falloir leur aménager un coin chauffé, au calme, lumineux. Il faudra les peser tous les 15 jours, les vermifuger à l'âge d'un mois (certains protocoles : à partir de l'âge de 10 jours, puis tous les 15 jours), les vacciner à 6 semaines, augmenter la nourriture de la mère (exemple : une chienne Berger de beauce mangera 1 kg de croquettes par jour pendant la lactation), passer vers l'âge de 1 mois à la nourriture sous forme de bouillie puis solide pour les chiots. Pendant deux mois, vous aurez à ramasser les « pipis-cacas » de tous les chiots. Mais le plus important dans tout cela : LES SOCIABILISER ! Dès l'âge de 3 semaines, le chiot doit commencer l'apprentissage de la vie : il faut le porter, le bousculer un peu, l'habituer aux bruits, et si on a un jardin, le sortir dès l'âge de 6-7 semaines, les sorties en ville sont également vivement recommandées à cet âge.

A l'âge de 2 mois, il faudra se résoudre à laisser partir les chiots vers leur nouvelle famille, qui j'espère aura été sélectionnée avec beaucoup d'attention ! Selon la loi, vous aurez à fournir aux futurs propriétaires des conseils d'éducation, ceci afin d'éviter tout abandon futur, les refuges sont déjà bien remplis de chiens venant de personnes dépassées par leur animal. Assurez-vous que la vie de votre chiot sera en adéquation avec la vie de la famille ! Si c'est pour laisser le chiot tout seul toute la journée, ou dans un garage, ou dans une cage, évitez cette famille ! De même, les prévenir des éventuels dégâts qu'un chiot peut commettre entre 2 et 5 mois puis de 7 à 10 mois environ (périodes de mâchouillage, la première correspondant à la perte des dents de lait et à l'apparition des dents définitives) serait tout à fait judicieux. Il serait tout à fait licite de faire une « attestation de vente » (15,60 euros le carnet de 25, à commander à la Société Centrale Canine
).

Pour finir, je tiens à rajouter que ceux qui vous diront qu'il est nécessaire de faire au moins une portée à une chienne se trompent ! C'est une légende urbaine.



Aujourd'hui sont déjà venu 83557 visiteurs (216271 hits) Ici!
 
Calcul ton pagerank avec pagerank gratuit
 
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=